Les Sicav Et Fcp Monétaires : Présentation Et Avantages

Les SICAV et FCP monétaires font partie de la grande famille des OPCVM (organismes de placements en valeurs mobilières). Ils permettent d’investir dans des titres à court terme et leur rendement suit l’évolution du marché monétaire au jour le jour. Voici une présentation des avantages, des inconvénients et de la fiscalité de ces outils d'investissement.

Présentation

Les SICAV et FCP monétaires sont des fonds collectifs investis en placements de trésorerie, en créances à court terme émises par les banques ou en bons du Trésor de courte durée.

Il suffit d’acheter des parts qui se valorisent au même rythme que les taux d'intérêt à court terme et que l'on revend en empochant une plus-value.

Ces formules s’adressent tout particulièrement aux épargnants qui souhaitent placer leurs liquidités pour une courte période.
La durée de placement conseillée est de quelques semaines à quelques mois seulement.

Avantages

Les SICAV et FCP monétaires sont accessibles à compter de quelques dizaines d’euros dans tous les établissements bancaires et offrent un placement de court terme, liquide et sans risque.

En effet, ce sont des portefeuilles composés de titres peu sensibles à l'évolution des taux d'intérêt.
L'épargnant est donc sûr de récupérer l'intégralité de son capital à tout moment.

Inconvénients

Le rendement des SICAV et FCP monétaires suit l'évolution des taux d'intérêt à court terme, c'est-à-dire l’évolution des taux du marché monétaire.
Ces titres n’apportent qu’un gain relativement faible (par rapport au Livret a par exemple).

Leurs rendements sont d’environ 2% en moyenne sur une année, en fonction des frais de gestion et des frais d’entrée qui diminuent considérablement les bénéfices de ces placements.

C’est pourquoi il est plutôt recommandé de diversifier ses placements si l’on a une somme importante à investir.

Fiscalité

Sur le plan de la fiscalité, les SICAV et FCP monétaires bénéficient d'un avantage important.
Les plus-values sont exonérées jusqu’à 15.000€ de cessions de titres annuelles (actions, obligations, parts de Sicav et de FCP).

Au-delà de 15.000€, les gains sont taxés au taux de 27%, soit 16% de prélèvements libératoires et 11% de cotisations sociales.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis