Le Funiculaire De Montmartre : Histoire D'un Site Pittoresque

Le funiculaire de Montmartre : histoire d'un site pittoresque

Le funiculaire de Montmartre, situé dans le 18ème arrondissement de Paris, est un funiculaire automatique permettant de monter au sommet de Montmartre, pour visiter notamment la basilique du Sacré-Cœur. Ce moyen de transport, qui fait aujourd’hui partie intégrante du paysage de la butte, a été inauguré en 1900.

Un moyen de transport pittoresque

Bien plus qu'un simple moyen de transport, le funiculaire de Montmartre est une manière insolite et romantique de découvrir Paris.
Il est très prisé des touristes en route pour le Sacré-Cœur ou la Place du Tertre car le toit des cabines, en partie vitré, offre un beau panorama sur Paris.

Ce funiculaire, implanté entre les places Saint-Pierre et Suzanne-Valadon pour la station basse, et la rue du Cardinal-Dubois pour la station haute, permet de relier deux quartiers emblématiques de la capitale : Pigalle et Montmartre.
Il longe la rue Foyatier qui présente un escalier de plus de 220 marches.

Origines du funiculaire

La construction du funiculaire de Montmartre a été décidée par le Conseil municipal de Paris en 1891, afin de desservir la basilique du Sacré-Cœur.

Le premier funiculaire, inauguré en juillet 1900, utilisait un contrepoids d'eau pour la propulsion des deux cabines.
Le système était actionné par deux cuves de 5 m3 d'eau situées sous le plancher de chacune des cabines. Une cuve était remplie à la station haute : le poids de l’eau permettait la descente de la cabine par effet de gravité et entraînait dans la montée la cabine opposée.

Ce système a permis de transporter un million de voyageurs par an pendant près de 30 ans.

Histoire des rénovations successives

L'exploitation du premier funiculaire de Montmartre a cessé le 1er novembre 1931. Le système a alors été remplacé par un funiculaire fonctionnant à l'électricité mis en service le 2 février 1935.

La traction était assurée par un treuil actionné par un moteur électrique de 50 CV. Le parcours s’effectuait à une vitesse de deux mètres par seconde.

Le funiculaire a été une nouvelle fois modernisé en 1991. De nouvelles stations ont été construites d’après les dessins de l'architecte François Deslaugiers.

Le nouveau funiculaire, construit par Pomagalski, utilise la technologie d'un ascenseur incliné à traction électrique et n'est donc plus un funiculaire au sens propre. Il gravit aujourd'hui les 36 mètres de dénivelé en moins d'une minute trente.

Caractéristiques techniques

Le funiculaire de Montmartre mis en service le 1er juin 1991 est équipé de deux cabines de soixante places. Chaque cabine pèse six tonnes à vide et dix tonnes à pleine charge.

Ce système à traction électrique est entièrement automatisé : comme sur la ligne 14 du métro, les portes palières ne s’ouvrent qu’en présence de la cabine pour assurer la sécurité des passagers.

Ce funiculaire permet de gravir une pente de 35,2 %.
Il transporte en moyenne 6000 personnes par jour, soit environ deux millions de passagers par an.

En pratique

Le funiculaire de Montmartre est géré par la RATP et appartient au réseau du Métro parisien.
La tarification qui s’y applique est donc celle de la RATP : ticket unitaire T+, abonnements, carte Orange et carte Paris Visite.

Il est ouvert sept jours sur sept de 6h à 0h45.

Les deux stations de Métro les plus proches de la station inférieure du funiculaire sont Anvers sur la ligne 2 et Abbesses sur la ligne 12.
A noter : un ticket unitaire ne permet pas de faire la correspondance entre une ligne de Métro et le funiculaire.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis