Eolienne

Eolienne

La France, qui possède le deuxième potentiel éolien d'Europe après le Royaume-Uni, souhaite combler son retard dans l’exploitation de cette énergie renouvelable en étendant son parc d’éoliennes d’ici à 2010. Nous vous proposons de découvrir le fonctionnement d’une éolienne, dont l’invention remonte à la fin du XIX ème siècle.

Présentation

Une éolienne, qui tire son nom d'Éole le dieu du vent dans la Grèce antique, est un dispositif qui utilise la force motrice du vent pour des applications mécaniques (comme les éoliennes de pompage) ou pour produire de l'électricité.
Dans cette deuxième application, on parle également de dispositif aérogénérateur.
Le parc d’éoliennes mondial est appelé à se développer dans les décennies à venir car l'énergie éolienne est une énergie propre et renouvelable.
L’éolien est même la filière énergétique la plus dynamique dans le monde actuellement.

Histoire

Charles F. Brush a été le premier à construire une petite éolienne pour alimenter sa maison en électricité, avec un système de stockage par batteries, en 1888.
La premier modèle industriel servant à produire de l'électricité a été mis au point par le danois Poul La Cour en 1890.
Dans les années suivantes, il crée les éoliennes Lykkegard, dont il vend 72 exemplaires.
En France, des éoliennes ont été testées et exploitée par EDF dès 1955. Un modèle expérimental de 800 KVA a ainsi fonctionné de 1955 à 1963 à Nogent-le-Roi, dans la Beauce, tandis que deux éoliennes Neyrpic de 130 et 1 000 KW étaient testées à Saint-Rémy-des-Landes, dans la Manche.
Cette technologie a été délaissée jusque dans les années 1970, au moment où le Danemark a relancé le développement d'éoliennes.

Description

Une éolienne se compose de trois parties principales.
- Le mât permet de placer le rotor à une hauteur suffisante pour que le vent, plus fort et régulier qu'au niveau du sol, le mette en mouvement. Le mât abrite généralement des composants électriques et électroniques (modulateur, commande, multiplicateur, générateur).

- Le rotor est composé de plusieurs pales et du nez de l'éolienne. Il peut être couplé directement ou indirectement à une pompe ou, plus généralement, à un générateur électrique. Il est relié à la nacelle par le moyeu.

- La nacelle, située au sommet du mât, abrite des composants mécaniques et pneumatiques ainsi que certains composants électriques et électroniques nécessaires au fonctionnement de ce dispositif.

Fonctionnement

L’éolienne est couplée à un générateur électrique pour fabriquer du courant continu ou alternatif.
Ce générateur peut être relié à un réseau électrique via un poste de livraison situé à proximité du parc éolien.
Il peut aussi fonctionner de manière autonome avec un générateur d'appoint (comme un groupe électrogène) et/ou un parc de batteries.
Les éoliennes fonctionnent d'autant mieux que les Vents sont réguliers et fréquents.
La puissance électrique fournie par ce dispositif augmente proportionnellement à la vitesse du vent.
Les sites d’implantation des parcs d’éoliennes sont donc choisis en fonction de la vitesse et de la fréquence des vents, mais aussi de l’absence de turbulences qui usent prématurément ce dispositif.

L’énergie éolienne en France

Une éolienne "standard" de 2 MW fournit en moyenne 5 millions de kWh par an, ce qui représente la consommation annuelle d’électricité de 1500 foyers français.
Au premier semestre 2007, la France possède 10 fois moins d’installations éoliennes que l’Allemagne et 4 fois moins que l’Espagne.
Pourtant, le potentiel éolien de la France est très important : l’Hexagone possède le 2 ème potentiel éolien d'Europe et pourrait théoriquement couvrir près de la moitié de la consommation française d'électricité grâce à cette énergie renouvelable.

Avis

  • sa va j'espere avoir une bonne note!!

    06 avril 2011

  • Ouais bof .... --'

    26 janvier 2011

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis