vous êtes ici : Accueil > Articles > Art et Culture > Architecture > Monuments Touristiques

La statue de la Liberté : l'emblème de New York

La statue de la Liberté, qui marque l'entrée du port de New York depuis 1886, est non seulement l'un des monuments les plus célèbres de la ville mais aussi un emblème national des Etats-Unis. Voici l’histoire et les caractéristiques de cette statue colossale qui fut offerte par la France en gage de l'amitié franco-américaine.

Partager

Présentation

La statue de la Liberté, située sur la petite île de Liberty Island au sud de Manhattan, fut longtemps la Première image que les émigrants arrivant à Ellis Island avaient de l'Amérique.

Cette statue représentant la Liberté éclairant le monde (Liberty Enlightening the World) a été offerte aux Etats-Unis par la France en 1886, à l’occasion du centenaire de l'indépendance américaine et en signe d'amitié entre les deux nations.
Elle aujourd'hui aujourd’hui emblématique de la ville de New York et des Etats-Unis.


La naissance de ce projet

C’est le politicien et historien Edouard Lefebvre de Laboulaye qui a eu l'idée de faire un cadeau en gage de l'amitié franco-américaine, à l’occasion du centenaire de l'indépendance des Etats-Unis.

Le projet d’une statue qui devait être achevée en 1876 pour célébrer le centenaire de l'Indépendance a été confié au sculpteur alsacien Frédéric Auguste Bartholdi.

Il réalisa une Première ébauche de la future statue de la Liberté en 1870. En juin 1871, Bartholdi se rendit en personne aux Etats-Unis pour repérer le site de Bedloe's Island, dans le port de New York (l’île fut ensuite rebaptisée Liberty Island en 1956).


Histoire de sa construction

Frédéric Auguste Bartholdi consacra plus de 20 ans de sa vie à la réalisation de cette statue qu’il souhaitait ériger comme un hymne à la liberté.

La construction de cette statue colossale commença en 1875 dans les ateliers Gaget-Gauthier, à Paris et ses différentes parties furent réalisées en France jusqu’en 1884.
La charpente métallique interne destinée à soutenir 300 plaques de cuivre modelées et rivetées fut quant à elle construite par Gustave Eiffel (le père de la Tour Eiffel l’autre grande œuvre de la fin du XIXème siècle).

Pendant sa construction et jusqu'à son démontage, la statue de la Liberté devint le monument le plus visité de Paris. Elle fut ensuite envoyée outre Atlantique à bord d'une frégate depuis Le Havre et reçut un accueil triomphal dans le port de New York le 17 juin 1885.
Une fois arrivée à destination, la statue fut réassemblée en quatre mois et inaugurée le 28 octobre 1886 par le Président Grover Cleveland.


Caractéristiques de la statue de la Liberté

La statue de la Liberté, qui est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1984, représente une femme drapée dans une toge qui brandit une torche de la main droite.
La structure est recouverte d'une fine couche de cuivre à l'exception de la flamme qui est recouverte de feuillets d'or.

Elle est coiffée d'une couronne dont les sept pointes symbolisent les "Sept Continents" (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Asie, Afrique, Océanie et Antarctique) et les sept océans du globe (Arctique, Antarctique, Atlantique nord et sud, Pacifique nord et sud et Indien).
De la main gauche, elle tient des tablettes sur lesquelles on peut lire en chiffres romains "4 juillet 1776", la date de Independence Day (le jour de l'Indépendance américaine).
A ses pieds, se trouvent des chaînes brisées qui symbolisent l’abolition de l'esclavage.

La hauteur de la Statue de la Liberté est de 46,5 mètres, mais la hauteur séparant la base du piédestal de la torche est de 92,9 mètres. Elle pèse plus de 200 tonnes !
La statue est tournée vers l'est, c'est-à-dire vers l'Europe, son continent d'origine.


Anecdotes

La statue de la Liberté a servi de phare entre 1886 et 1902. Un gardien de phare avait même été assigné à la Statue et son faisceau lumineux était visible à une distance de 39 kilomètres.

Le flambeau actuel n'est pas celui qu'arborait la statue lors de son inauguration : cette nouvelle torche recouverte de feuillets d'or est éclairée par des lampes placées sur le balcon qui l'entoure. L'ancienne torche est aujourd'hui exposée dans le musée situé dans le hall de la structure.

La Statue de la Liberté a été copiée et reproduite à différentes échelles en divers lieux du globe.
L’une des répliques du monument se trouve à Paris sur l'île des Cygnes : cette statue haute de 11,50 m se dresse à la hauteur du pont de Grenelle, près de l'ancien atelier de Bartholdi.

Autrefois, il était possible de visiter l'intérieur de la Statue en montant un escalier en colimaçon de 354 marches au cœur de la structure métallique. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, l'accès à l'intérieur de la Statue est fermé mais l’on peut toujours visiter le musée de la statue et en faire le tour en ferry pour admirer l'une des plus belles vues de Manhattan.


Auteur :   |   Date de création : 25/09/2008   |    Dernière mise à jour : 27/05/2011   

Tag : statue de la Liberté, Statue de la Liberté, histoire statue de la Liberté, construction statue de la Liberté, taille statue de la Liberté, Frédéric Auguste Bartholdi, Gustave Eiffel

 

La statue de la Liberté : l'emblème de New York
La statue de la Liberté : l'emblème de New York
Note globale
4.5 Star Rating: Recommended
Nombre d’avis
2 avis

L'avis des internautes sur :

boulegleg le 25-02-2013
elle me plait tout simplement et trouve le geste français de très humain

pseudo : le 21-05-2012
good

Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 

Questions réponsesDernieres questions posées

Distance de Manhattan à la Statue de la Liberté? Réponses : 2
Jeudi 31 Juillet 2014, Bonne fête aux Ignace de L., Ignace, Ignacio,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

A lire aussi sur le sujet

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres